VIVRE LA FOI SOUS L’HORIZON DE LA FIN
Published Date:13 octobre 2020

La gravité de la crise écologique que connaît la planète stimule la créativité des scénaristes et écrivains et amènent également essayistes et philosophes à aborder frontalement les questions qu’elle soulève. La perspective d’une fin probable de l’humanité à une échéance plus ou moins proche n’est pas nouvelle. On se souvient que l’utilisation de l’arme atomique avait suscité une crainte collective profonde notamment dans les années 60.

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe

 

 

[1] « Few modern films take spirituality as seriously or as thoughtfully as First Reformed does, and even fewer strive to accomplish one of the great purposes of art: to express the inexpressible, to shine a light where it would otherwise be dark », Kevin Lincoln in Vulture (5 juin 2018).

[2] Cf. sur une radio publique de grande diffusion cette émission de 30’ très révélatrice: https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-13-mai-2019

[3] Cf. https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_sovereign_states_and_dependencies_by_total_fertility_rate

[4] Journal Libération du 16 juin 2019, p. 45.

[5] Cf. Sandrine Paillard, « Anthropocène: la planète va-t-elle craquer°? », dans la revue Projet 359 (2017) 6-11, numéro intitulé «°Fécondité : un enjeu pour la planète ? »

[6] Bien sûr, compte tenu de la jeunesse de la population globale, la population africaine va fortement augmenter même avec la poursuite de la diminution de la fécondité actuellement constatée. Il faut observer aussi que les situations sont différentes selon les pays, certains ayant déjà des taux de fertilité assez bas (comme l’Afrique du Sud). Cf. par ex. Jack A. Goldstone, “Africa 2050: Demographic Truth and Consequences”, (January 14, 2019) à https://www.hoover.org/research/africa-2050-demographic-truth-and-consequences. Selon S. Paillard, « L’Afrique représenterait 54 % de l’augmentation de la population mondiale entre 2015 et 2050 et 83 % de l’augmentation entre 2015 et 2100°», p. 10.

[7] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, Paris, Cerf, 2018.

[8] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 22.

[9] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 57.

[10] Que l’on pense à l’appel de 15 000 scientifiques du monde entier dans la revue Bio Science, du 13 novembre 2017 ou à celui de 300 scientifiques belges, français et suisses le 15 mars 2019.

[11] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 98.

[12] Pour ce dernier courant, voir Pablo Servigne et Raphaël Stevens, Comment tout peut s’effondrer : petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes, Paris, Seuil, 2015. Cf. aussi en podcast https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/collapsologie-comment-vivre-avec-la-fin-du-monde.

[13] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 139.

[14] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 179 (souligné par moi).

[15] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 294.

[16] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 414.

[17] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 352. Souligné par l’auteur.

[18] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 507.

[19] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 819.

[20] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 203.

[21] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 233 (souligné par l’auteur).

[22] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 237.

[23] Pierre-Henri Castel, Le Mal qui vient, ebook emp. 263.

[24] Cf. Congrégation pour la doctrine de la foi, Lettre Placuit Deo, § 2.

[25] Cf. Congrégation pour la doctrine de la foi, Lettre Placuit Deo, § 3.

[26] L’Eglise promeut une ouverture à la vie qui va avec un discernement des circonstances personnelles, familiales et sociales comme le dit explicitement la Constitution Gaudium et Spes 50 : « [Les époux] s’acquitteront de leur charge en toute responsabilité humaine et chrétienne, et, dans un respect plein de docilité à l’égard de Dieu, d’un commun accord et d’un commun effort, ils se formeront un jugement droit ; […] ils discerneront les conditions aussi bien matérielles que spirituelles de leur époque et de leur situation » (souligné par moi).

[27] Cf. Sandrine Paillard, « Anthropocène: la planète va-t-elle craquer°? », Projet 359 (2017) p. 10.

[28] Pape François, Laudato Si’ § 50. Cf., aussi sur la sobriété, les § 222-225.