THÉOLOGIE ET RENOUVELLEMENT DES ÉTUDES ECCLÉSIASTIQUES. Les indications de François dans le discours à Posillipo
Last Updated Date : 5 février 2021
Published Date:26 mai 2020

Le 21 juin dernier, le pape François a participé à une conférence intitulée « La théologie d’après Veritatis gaudium dans le contexte de la Méditerranée ». Cette conférence, organisée au siège de la Section San Luigi de la Faculté de théologie pontificale de l’Italie méridionale à Posillipo (Naples), a inclus une analyse du contexte méditerranéen (20 juin) – en particulier des tensions et des conflits engendrés par des imparables migrations vers l’Europe en provenance de l’Afrique, de l’Asie et du Moyen-Orient – et la proposition d’une solution (21 juin). Le 21 juin, le pape François est intervenu sur le thème de la conférence en proposant comme solution aux tensions une théologie de l’accueil mutuel fondé sur le dialogue. De plus, il a indiqué quelques applications pratiques de Veritatis gaudium, la constitution apostolique qui renouvelle les études ecclésiastiques ainsi que la manière d’étudier et de faire de la théologie.

Dans les pages suivantes, les thèmes du discours du pape François liés à la théologie et aux études ecclésiastiques sont situés dans le déploiement de sa pensée. Ensuite, quelques fondements bibliques pour une théologie de l’accueil sont présentés. Enfin, des propositions sont suggérées pour la mise en pratique de la réforme des études ecclésiastiques prônée par Veritatis gaudium comme un exemple d’actualisation du discours du pape François[1].

Une théologie de l’accueil

Lors de l’ouverture du « discours de Posillipo » (DP), le pape François a cité le Document sur la fraternité humaine qu’il a cosigné avec le grand imam d’Al Azhar, Ahmad al-Tayyeb, lors de la réunion d’Abou Dhabi, le 4 février. Avec cette citation, le Pape a expliqué certaines des questions qui ont animé cette rencontre et la rédaction du document : « Comment prendre soin les uns des autres au sein de l’unique famille humaine? Comment alimenter une coexistence tolérante et pacifique qui se traduise en fraternité authentique? Comment faire prévaloir dans nos communautés l’accueil de l’autre et de celui qui est différent de nous parce qu’il appartient à une tradition religieuse et culturelle diverse de la nôtre ? »(DP).

En référence au document d’Abou Dhabi, la théologie proposée par le pape François dans le discours de Posillipo est présentée comme une théologie de l’accueil de l’étranger. Pour le Pape, dans le contexte méditerranéen, il faut éviter de séparer la théologie de l’évangélisation et la pratiquer dans un dialogue.

La visée pratique – en vue de l’évangélisation – de la théologie est une constante dans la pensée du pape François. La culture dialogique de la rencontre, comme caractéristique de la proposition théologique de Bergoglio, apparaît bientôt dans le déploiement de sa pensée. Dans un article de 1989 intitulé « Necesidad de un antropología política : un problema pastoral », il a indiqué comme premier objectif de la pastorale « l’invitation à la concorde ou à l’amitié politique, qui […] répond à l’aspiration de la rencontre avec le Bien Unique qui unit les hommes entre eux ». Pour favoriser la rencontre, il faut éveiller la capacité à dialoguer, ce qui suppose non seulement d’« entendre » mais d’écouter. Bien que l’autre soit idéologiquement, politiquement, religieusement ou socialement sur le « trottoir opposé », il doit toujours être accueilli : il a toujours quelque chose de bon à m’offrir et j’ai toujours quelque chose de bon à lui donner.

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe