TCHÉTCHÉNIE-L’islam conservateur comme alternative à l’islam radical ?
Last Updated Date : 16 février 2021
Published Date:12 février 2021

« Le terme “islam modéré” est à nouveau utilisé. Il a été inventé par l’Occident. Il n’y a pas d’islam modéré ou radical : il n’y a que l’islam. En utilisant ce terme, nous voulons affaiblir l’islam »
(Le président turc Recep Erkan).

« Le Prophète nous a montré le chemin selon son “hadith” et dit qu’il est digne de confiance. Grâce à cette foi, nous avons combattu … J’ai lutté contre les Wahhabites pour Allah »
(Le président tchétchène Ramzan Kadyrov).

 

Le rêve d’un Islam modéré et des Lumières islamiques, porté par les musulmans eux-mêmes, est resté en grande partie un rêve jusqu’à ce jour, à quelques exceptions près. Il n’est pas encore éteint, mais les musulmans libéraux – qui se font aussi reconnaître comme tels – restent isolés et doivent très souvent être protégés, car ils sont menacés par leurs coreligionnaires. La véritable ligne de démarcation dans l’islam ne semble pas être entre les combattants de l’islam libéral et les combattants des droits de l’homme au sens occidental, mais entre l’islam traditionnel conservateur et l’islam radical, comme le prêchent Ibn Taymiyya, Abd al-Wahhab et Sayyid al-Qutb.

Toutefois, dans certaines sociétés musulmanes cette ligne de démarcation est très nette, et la lutte entre ces deux formes d’islam actuel est très souvent brutale, comme dans le Caucase du Nord, notamment chez les Tchétchènes. Ce petit peuple est devenu célèbre dans le monde entier dès la guerre contre la Russie dans les années 1990. Pourtant, à cette époque, il s’agissait d’un « problème russe ». Avec la guerre en Syrie, où diverses associations tchétchènes se sont battues aux côtés du califat islamique, et avec l’apparition d’une diaspora tchétchène en Europe (principalement en Autriche, en Allemagne et en France), le conflit interne en Tchétchénie a acquis une importance suprarégionale. Par conséquent, tout ce qui se passe en Tchétchénie revêt aussi une grande importance pour les pays qui accueillent la diaspora tchétchène : La crise qui a éclaté après la décapitation d’un professeur de français, le 16 octobre 2020 près de Paris, par un Tchétchène de 18 ans, en est une preuve évidente.

Les Tchétchènes ont aussi gagné la réputation de « troupe d’assaut » de l’islamisme en Europe. Un expert affirme que la scène islamiste en Allemagne est dominée par les Tchétchènes[1]. En revanche, la Tchétchénie est un pays où la lutte contre la radicalisation de l’Islam et le wahhabisme est férocement combattue. Le conflit entre une interprétation militante de l’islam et une interprétation plus spirituelle a commencé au 19ème siècle, avec la déclaration de l’Imam Shamil, selon laquelle la guerre sainte était un devoir dans la résistance à la mort contre la Russie, tandis que Kunta-Hajji, un maître soufi, prêchait une variante pacifiste de l’islam.

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe

 

 

[1] Cf. Ch. Osthold, « Tschetschenen dominieren die deutsche Salafisten-Szene », Focus online (www.focus.de/politik/experten/osthold/gastbeitrag-von-christian-osthold-islamismus-experte-tschetschenen-dominieren-die-deutsche-salafisten-szene_id_9470263.html), 24 août 2018.

[2] Cf. « President Tscheninen : Schariat ist wichtige als russichen Gesetze » : cf. www.kavkaz-uzel.eu/articles/169619.

[3] Cf. « Chechnya : The Inner Abroad », International Crisis Group (www. crisisgroup.org/ru/europe-central-asia/caucasus/north-caucasus/chechnya-innerabroad), 30 juin 2015.

[4] Cf. U. Halbach, « Der östliche Nordkaukasus : Islamisticher und pan-islamicher Einfluss aufbewaffneten Widerstand », Russland Analysen (www.laenderanalysen.de/russland-analysen/316), 20 mai 2016.

[5] Cf. A. I. Sawateew, « Der Islam und die Politik in der Tschetschenischen Republik » (http ://ecsocman.hse.ru/data/784/865/1231/009).

[6] U. Halbach, art. cit.

[7] Cf. European Asylum Support Office, Die Situation der Tschetschenen in Russland (www.ecoi.net/en/file/local/2005386/2019_03_Chechensin_Russia_final_DE.pdf), août 2018.

[8] Cf. A. Gopal, No Good Men Among the Living : America, the Taliban, and the War through Afghan Eyes, New York, Metropolitan Book, 2014 : cf. http ://americanempireproject.com/no-good-men-among-the-living/.

[9] Cf. R. Oliphant, « Ramzan Kadyrov : Putin’s “sniper” in Chechnya », The Telegraph (http ://s.telegraph.co.uk/graphics/projects/Putin-Ramzan-KadyrovBoris-Nemtsov-Chechnya-opposition-Kremlin/index.html), 24 février 2016.

[10] Cf. « Assassination Attempt on Kadyrov Revealed as He Sparks New Scandal with Call to Execute Drug Addicts », The Interpreter (www.interpretermag.com/russia-update-october-3-2016), 3 octobre 2016.

[11] « Infographics. Statistics of victims in Northern Caucasus for 2017 under the data of Caucasian Knot », Caucasian Knot (www.eng.kavkaz-uzel.eu/ articles/42208), 29 janvier 2018.

[12] Cf. R. Oliphant, art. cit.

[13] Cf. European Asylum Support Office, Die Situation der Tschetschenen in Russland.

[14] Cf. « Kadyrov officially sanctions collective responsibility for families of terrorists », OC Media (https ://oc-media.org/kadyrov-officially-sanctions-collectiveresponsibility-for-families-of-terrorists), 20 avril 2017.

[15] Cf. D. Korotayev, « Guilty by blood », Meduza (https://meduza.io/en/feature/2017/10/31/guilty-by-blood), 31 octobre 2017.

[16] Cf. P. Glaube, « Three Chechen Challenges to Moscow’s Control of the North Caucasus » (www.kavkazr.com/a/svetskiy-sud-shariat-i-adaty-v-chechne/29505028.html), 31 décembre 2018.

[17] Cf. « Chechnya : The Inner Abroad ».

[18] Cf. Compagnia Radiofonica e Televisiva Di Stato, « Intervista a Ramzan Kadyrov », Grozny, 31 janvier 2014.

[19] Ibid.

[20] Intervista al Gruppo di crisi, Grozny, mars 2014.

[21] V. Dzutsati, « Chechnya and Ingushetia Exhibit Growing Signs of Destabilization », Eurasia Daily Monitor, vol. 17, n° 150, 26 octobre 2020.

[22] Cf. « Chechnya : The Inner Abroad ».

[23] Ibid.

[24] Cf. www.gazeta.ru/politics/2020/10/28_a_13336837.shtml.

[25] Cf. https ://news.mail.ru/incident/43793298.