POURQUOI L’AMAZONIE MÉRITE UN SYNODE
Last Updated Date : 5 février 2021
Published Date:29 mai 2020

Introduction[1]

Cet article propose une réflexion préparatoire en vue du Synode des évêques pour l’Amazonie, qui se tiendra à Rome du 6 au 27 octobre 2019. Il aura pour thème : « Nouveaux chemins pour l’Église et pour une écologie intégrale ». Il examinera des enjeux importants pour « chaque personne qui habite cette planète », selon l’expression employée par le pape François dans l’introduction de Laudato si’ (LS).

Pourquoi l’Amazonie est-elle importante au point qu’on lui consacre un Synode ? Qu’est-ce que « l’écologie intégrale » et quels pourraient être de « nouveaux chemins » pour l’Église ? Enfin, qu’est-ce qu’un Synode ? Le présent document offre des réponses à ces questions.

L’Amazonie

Voici quelques faits importants au sujet de la région de l’Amazonie :

•   7,8 millions de km2, soit à peu près la taille de l’Australie

•   Comprend des parties du Brésil, de la Bolivie, du Pérou, de l’Équateur, de la Colombie, du Venezuela, du Surinam et de la Guyane française

•   Peuplée par environ 33 millions d’habitants, dont 3 millions sont des Autochtones appartenant à 390 groupes ou peuples

•   Impact sur l’écosystème planétaire : le fleuve Amazone et les forêts tropicales environnantes nourrissent le sol et régulent, par le recyclage de l’humidité, les cycles de l’eau, de l’énergie et du carbone au niveau planétaire

Les problèmes suivants ont été relevés par les communautés elles-mêmes comme des enjeux critiques au cours d’une consultation de grande portée[1] en préparation pour le Synode :

•   la criminalisation et les assassinats de dirigeants et de défenseurs du territoire

•   l’appropriation et la privatisation des biens naturels, comme l’eau

•   les concessions forestières légales et l’entrée d’exploitants illégaux

•   la chasse et la pêche prédatrices, principalement dans les fleuves

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe