Numéro  2017   June
LA DIPLOMATIE DES PONTS Table ronde à l’occasion de la publication du numéro 4000 de La Civiltà cattolica

Le 10 mai 2017, l’ambassade d’Italie près le Saint-Siège a accueilli une Table ronde à l’occasion de la publication du numéro 4000 de La Civiltà Cattolica. Le thème choisi pour la rencontre était « Le regard de Magellan. La diplomatie des ponts dans un monde de murs ». Après l’accueil de l’ambassadeur Daniele Mancini, le père Antonio Spadaro, directeur de la revue, est intervenu en introduction. Ont ensuite pris la parole le secrétaire d’État du Vatican, le cardinal Pietro Parolin, et le président du Conseil, Paolo Gentiloni. Lucio Caracciolo, le directeur de la revue Limes, a fait fonction de modérateur lors des interventions....

LA PASSION SELON SAINT LUC

Introduction Chaque évangile présente la Passion et la Résurrection de Jésus d’une façon spécifique. Ils parlent du même mystère mais chacun a ses accents littéraires et théologiques propres. Dans les dernières décennies, nous sommes devenus plus sensibles à l’originalité propre de chacun. C’est-à-dire qu’au lieu de voir les évangélistes comme des compilateurs de traditions, de simples tâcherons, nous les voyons comme de vrais auteurs, de vrais théologiens. Insérés bien sûr dans une communauté, respectant les traditions sur Jésus dont ils héritent de la tradition mais capables en même temps d’une vraie créativité théologique : une créativité dont nous croyons qu’elle...

DIX ANS APRÈS APARECIDA Aux sources du pontificat du pape François

Le « plus » de l’esprit d’Aparecida Dix ans après la tenue de la Ve Conférence générale de l’épiscopat latino-américain et des Caraïbes (Celam), qui eut lieu dans la ville brésilienne d’Aparecida du 11 au 31 mai 2007, il est intéressant de s’interroger sur la manière dont elle a marqué la vie du subcontinent et de l’Église universelle. Au cours de ces dix années, l’Amérique latine a vu sa population augmenter d’environ 70 millions d’habitants, mais au niveau mondial, son poids politique et économique s’est réduit face à la croissance de l’Asie et de l’Afrique. En outre, elle doit se confronter à...

LE BONHEUR Un avant-goût d’éternité

Un terme insaisissable et universellement reconnu Le bonheur est difficile à définir avec précision : il renvoie à une vaste gamme de synonymes, ouverts à des significations et à des directions différentes (bien-être, satisfaction gratification, plaisir, joie, contentement). En même temps, c’est une notion reconnue par des hommes de tout âge et de toute culture : les questions sur le bonheur sont comprises en tout lieu du monde. Les personnes qui vivent dans des pays étrangers et qui parlent correctement au moins deux langues fournissent des réponses comparables dans chacune des langues, même si les idiomes sont très différents entre eux (par...

CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS L’EUROPE DU FUTUR

Le 6 mai 2016, Sadiq Khan a été élu maire de Londres avec 57 % des suffrages, devenant ainsi la personnalité politique avec le troisième mandat démocratique le plus large en Europe. La majeure partie des commentaires se sont focalisés sur sa religion : en effet, il est devenu l’homme politique musulman le plus important d’Europe. Même si certains commentateurs de droite, de manière prévisible et offensive, ont attribué ce résultat à un hommage anticipé envers la population musulmane en augmentation, la majeure partie d’entre eux y ont vu la marque d’une Londres multiculturelle et multireligieuse, en paix avec elle-même...

BENOÎT XVI ET LA QUESTION DU « RELATIVISME » DANS LA PASTORALE ECCLÉSIALE

L’homélie que le cardinal Joseph Ratzinger a prononcée le 18 avril 2005 lors de la Missa pro eligendo Romano Pontifice[1] offrait une description claire de la situation doctrinale présente au sein de l’Église les années précédentes. Il rappela l’attention sur le problème du relativisme et dessina le chemin que l’Église aurait dû parcourir pour ne pas se laisser guider par les idéologies, mais pour demeurer docile à la conduite de l’Esprit. S’appuyant sur le passage de l’Épître aux Éphésiens 4,11-16, il fit noter que « posséder une foi claire, selon le Credo de l’Église, est souvent défini comme du fondamentalisme. Tandis que...