Numéro  2019   April
« NOUS JETER NOUS-MÊMES AU LARGE DE L’HISTOIRE ». François en Bulgarie et en Macédoine du Nord

Pour son 29ème voyage apostolique, le pape François s’est rendu en Bulgarie et en Macédoine du Nord[1]. Le dimanche 5 mai, à 7 heures, le vol Alitalia – toujours marqué du code AZ4000 – a décollé de Fiumicino avec à son bord le Pape, les membres de sa suite et des journalistes accrédités. Il a atterri à Sofia, la capitale de la Bulgarie, à 10 heures. Le pape François est le deuxième pape à se rendre en Bulgarie ; saint Jean-Paul II a visité le pays en mai 2002. En Bulgarie, il y a environ 68 000 catholiques, soit 0,95%...

APRÈS LA RENCONTRE SUR « LA PROTECTION DES MINEURS DANS L’ÉGLISE »

La Rencontre sur « La protection des mineurs dans l’Église », convoquée par le pape François du 21 au 24 février 2019, s’est tenue comme prévu dans la nouvelle salle du Synode et ses lieux attenants, avec la participation d’environ 190 personnes[1]. Les deux célébrations ont eu lieu dans la Sala Regia du Palais apostolique, bien préparée pour accueillir la liturgie pénitentielle du samedi soir et la messe du dimanche matin. Le pape François, qui était présent à toutes les réunions de l’assemblée générale, a prononcé un bref discours d’introduction et distribué une fiche de 21 points concrets proposés à la réflexion...

« VERITATIS GAUDIUM » ET RENOUVELLEMENT DES ÉTUDES ECCLÉSIASTIQUES

En continuité avec l’esprit de Vatican II, la Constitution apostolique Veritatis gaudium (VG) – promulguée par le pape François le 8 décembre 2017 et rendue publique le 29 janvier 2018 – a mis à jour et actualisé Sapientia christiana (SC, 15 avril 1979)[1]. Par la nouvelle Constitution apostolique sur les universités et les facultés ecclésiastiques, le Pape souhaite mettre en mouvement « un renouvellement sage et courageux » visant « la transformation missionnaire d’une Église “en sortie” » (VG, Préambule, n° 3). Ce renouveau requiert un processus de discernement, de purification et de réforme qui se réalise dans le dialogue avec l’histoire et avec...

LA FRATERNITÉ HUMAINE. Une réflexion sur le Document d’Abou Dhabi

Le 4 février 2019, à Abou Dhabi, le pape François et l’imam Ahmad al-Tayyeb ont signé une déclaration commune d’intentions. Le texte du Document sur la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune[1] mérite d’être commenté à la fois du point de vue de la théologie catholique et du point de vue des études islamiques[2]. Cependant, il convient tout d’abord de faire quelques observations sur le contexte. Des textes analogues avaient déjà été signés dans le passé. Parmi eux figurent les déclarations finales des quatre séminaires du « Forum catholique-musulman » tenus en 2008, 2011, 2014 et 2017. Cependant,...

PASTORALE SOCIALE DE L’ÉGLISE ET CONFLITS

Que peut faire l’Église face aux défis liés à l’environnement et à la pollution, au travail et à son exploitation ? Comme on le sait, le sujet de l’environnement a été ramené au centre des agendas politiques par la grève des étudiants du monde entier lancée par la suédoise Greta Thunberg, le 15 mars dernier. De nombreux jeunes ont envahi les places et les rues de 1 769 villes pour réaffirmer avec leurs slogans qu’il n’existe pas de « planète B » et que « notre avenir » est en jeu. En Italie seulement, il y eut 208 manifestations –...

LES « JUIFS » ET LE « JUDAÏSME » DANS L’ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE. Une révolution dans l’interprétation

La transformation des relations entre Juifs et Chrétiens est l’une des grandes révolutions du 20ème siècle. Pendant des siècles, on a souvent enseigné aux chrétiens à lier les mots « juif » et « judaïsme » aux royaumes du péché, de la rébellion, des ténèbres et du mal par le biais d’une interprétation mal comprise des textes bibliques, considérés par les catholiques comme « la parole de Dieu ». Au siècle dernier, et en particulier après la Seconde Guerre mondiale, beaucoup de chercheurs ont documenté le développement d’un « enseignement du mépris », une expression inventée par l’historien juif français...