MÉDITERRANÉE, FRONTIÈRE DE PAIX – Évêques et maires de la « Mare Nostrum » à florence
Last Updated Date : 25 mai 2022
Published Date:24 mai 2022

Fin 2018, notre revue a parlé, dans un court article, d’un grand désordre mondial : « Plus que jamais, le désordre appelle une position internationale solide de l’Italie et une politique étrangère active, notamment dans la Méditerranée où l’Europe, l’Afrique et l’Asie se rencontrent ». Peut-être faudrait-il évoquer un « nouvel ordre méditerranéen »[1] ». C’est aujourd’hui plus vrai que jamais, alors que l’Europe revit, trente ans après la crise des Balkans, la tragédie de la guerre aux frontières de l’Union européenne.

Par une coïncidence imprévisible, le double forum des évêques et des maires de la Méditerranée, s’est tenu à Florence du 23 au 27 février, au moment même où débutait l’offensive de Poutine en Ukraine. Une « provocation » de l’histoire, qui a rendu encore plus dramatique et actuelle la réflexion des 58 évêques – venant de trois continents différents – réunis dans le couvent dominicain de Santa Maria Novella, et des 65 maires de la Méditerranée, rassemblés au Palazzo Vecchio.

 

Évêques et maires

La conférence de Florence a eu lieu deux ans après la première rencontre « Méditerranée, frontière de paix », à Bari du 19 au 23 février 2020[2]. Elle a clairement ouvert un débat non seulement ecclésial mais aussi « civique » entre les différentes rives de la Méditerranée. En fait, la rencontre de Bari n’avait réuni que les évêques méditerranéens ; puis, au cours des deux dernières années, la pandémie a empêché les rencontres et les échanges pastoraux espérés entre les Églises de la Mare nostrum.

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe

 

 

[1] A. Spadaro, « Tornare a essere popolari. Sette parole per il 2019 », Civ. Catt. 2019 I 42 s.

[2] Cf. P. Bizzeti, « Mediterraneo, frontiera di pace », Civ. Catt. 2020 II 56-67.

[3] Cf. R. Cristiano, Figli dello stesso mare. Francesco e la nuova alleanza per il Mediterraneo, Rome, Castelvecchi, 2022.

[4] A. Spadaro, « La Chiesa si fa colloquio. Il viaggio apostolico di papa Francesco in Marocco », Civ. Catt. 2019 II 159 s.

[5] Cf. « « Fratellanza umana per la pace mondiale e la convivenza comune » (Abu Dhabi, 4 febbraio 2019) », Civ. Catt. 2019 I 391-399. Notre revue a publié plusieurs analyses approfondies de ce document.

[6] On peut lire le discours sur www.firenze2015.it/ecce-homo.

[7] Cf. L. Geronico, Ritorno ad Abramo. In viaggio con Francesco alle radici della fratellanza, Rome, Castelvecchi, 2021 ; A. Spadaro, « La fraternità è più forte del fratricidio. Il viaggio di papa Francesco in Iraq », Civ. Catt. 2021 I 568-585.

[8] Cf. J. Joblin, « Verso un umanesimo mediterraneo », Civ. Catt. 2002 II 158-164.

[9] A. Spadaro (éd.), Essere mediterranei. Fratelli e cittadini del « Mare Nostro », Milan, Ancora, 2020.

[10] P. Parolin, « Essere mediterranei. Fratelli e cittadini del « Mare Nostro » », Civ. Catt. 2020 I 368-380.