LETTRE DU PATRIARCHE ŒCUMÉNIQUE BARTHOLOMÉE POUR LE 170e ANNIVERSAIRE DE « LA CIVILTÀ CATTOLICA »
Published Date:21 décembre 2020

Notre revue a fêté son 170e anniversaire de fondation. En novembre, Sa Sainteté le Patriarche œcuménique Bartholomée a adressé à notre Recteur un message de félicitations, soulignant « la synthèse créative du traditionnel et de l’actualité » qui caractérise La Civiltà Cattolica. Elle constitue – écrit le Patriarche – « une voix chrétienne et théologique harmonieuse, sage et claire dans le monde, qui révèle avec une précision impressionnante les dimensions des grands problèmes de l’époque et la direction dans laquelle il faut chercher leur solution » et « toujours sur la base de la tradition et comme manifestation de la conscience de soi de l’Église catholique romaine et de son Très Saint Primat ». Nous rappelons que le pape François avait envoyé à la revue un message écrit de sa main, et que le président Mattarella a reçu les rédacteurs de la revue en audience en juillet dernier.

 

*

La Civilta Cattolica souscrire

 

Au Très Révérend P. Antonio Spadaro, directeur de la revue La Civiltà Cattolica, grâce et paix de la part de Dieu.

 

À l’occasion du 170e anniversaire de la publication ininterrompue et de l’admirable contribution de la revue La Civiltà Cattolica à l’Église, à la société et à la culture, veuillez accepter les félicitations de notre Modestie.

Le terme « témoignage » – « martyria » résume bien la longue présence du périodique, qui a toujours placé la lampe inextinguible « sur le lampadaire » (Mt 5,15). La synthèse créative de la tradition et de l’actualité, la fidélité absolue au service de l’Église de Rome, la sensibilité aiguë aux signes des temps, l’ouverture sur le monde, l’orientation vers « l’unique chose qui est nécessaire » (Lc 10,42), dans la dimension de la profondeur des choses et dans les besoins existentiels vitaux de l’homme, constituent l’identité de votre périodique. Toutes ces choses sont au service de la certitude inébranlable que « notre citoyenneté est au ciel » (Ph 3,20) et « nous n’avons pas ici de ville stable, mais nous cherchons celle qui doit venir » (Hé 13,14). De cette « espérance qui est en vous » se nourrit la lutte pour le témoignage chrétien dans le monde et sa transfiguration en Christ. Certes, la foi au Christ est une source d’inspiration et d’actions créatrices temporelles. Elle renforce l’homme, même face à des obstacles insurmontables et sans issue. C’est certain que lorsque la foi en la destinée éternelle de l’homme fait défaut, la vie porte la marque de la vanité.

L’indissoluble relation et l’unité de l’amour pour Dieu et de l’amour pour le prochain, telles qu’elles sont exprimées dans le Nouveau Testament, est l’éthos suprême que l’humanité a connu tout au long de son parcours historique. L’amour pour Dieu et l’amour pour l’homme constituent les deux piliers de l’existence chrétienne. De cette double relation de la vie et de la spiritualité du fidèle jaillissent un dynamisme admirable, des initiatives inspirées, de l’imagination pastorale, le renoncement à soi et la disponibilité à servir le prochain.

La revue La Civiltà Cattolica met en évidence l’apport de la foi chrétienne dans la culture, l’importance du dialogue du christianisme avec la philosophie et les différents courants idéologiques, avec les religions, avec la science et, plus généralement, avec l’espace de la politique et les mouvements sociaux, toujours sur la base de la tradition et comme manifestation de la conscience de soi de l’Église catholique romaine et de son Très Saint Primat.

La présence et l’action des pères Jésuites dans le monde, la connaissance approfondie des différentes cultures, l’étude systématique des religions, le suivi des progrès scientifiques, l’analyse et l’évaluation des données sociales, comme limite indispensable de leur approche, garantissent aux articles de votre revue validité et un éventail de perspectives. La Civiltà Cattolica constitue une voix chrétienne et théologique harmonieuse, sage et claire dans le monde, qui révèle avec une précision impressionnante les dimensions des grands problèmes de l’époque et la direction dans laquelle il faut chercher leur solution.

Avec ces pensées, nous réjouissant encore une fois avec vous et vos distingués collaborateurs pour le joyeux anniversaire de votre revue reconnue, nous souhaitons la fructueuse continuation, à travers elle, du bon témoignage et du bon service à l’Église, à la théologie et à la culture. La grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu le Père et la communion du Saint-Esprit soient avec vous et avec ceux qui vous entourent.

 

Bartholomée de Constantinople

Fervent intercesseur auprès de Dieu pour vous