LES NURAGHES SONT UN PATRIMOINE DE L’UNESCO
Last Updated Date : 20 janvier 2021
Published Date:23 décembre 2020

Nuraghes S’Arena est un court-métrage du genre fantastique de 2017 conçu, écrit et réalisé par Mauro Aragoni. Si nous voulons jouir de l’environnement ancien et sauvage de la Sardaigne caractérisé par les nuraghes, nous pouvons aussi partir de ce film, qui est la première œuvre cinématographique à représenter la civilisation nuragique sur grand écran. Toutefois, ce n’est que la dernière œuvre, dans l’ordre chronologique, à s’inspirer de cette extraordinaire civilisation.

L’intérêt de La Civiltà Cattolica pour les nuraghes remonte à 1886, lorsque la revue publia une vaste réflexion en dix articles intitulés « Études récentes sur les nuraghes et leur importance », ensuite rassemblés en un volume qui parut en 1888. L’auteur, le jésuite Alberto Maria Centurione, vanta « leur singularité, leur multitude et leur haute antiquité que tous proclament d’une seule voix », reconnaissant leur mystère, malgré les nombreuses études qui paraissent en réalité être « des éclairs de lumière fugitive aptes à laisser les nuraghes dans un chaos d’opinions discordantes » (Civ. Catt. 1886 I 3 s).

La Sardaigne est la région italienne avec le plus grand nombre de monuments naturels, y compris des entités géologiques, végétales, paléontologiques ou aquatiques. Les nuraghes, élevés sur le sol sarde sur une période de 600 ans, depuis l’époque du Bronze moyen jusqu’au Bronze tardif (env. 1600-1000 av. J.C.), constituent une caractéristique particulière de cette terre. La civilisation nuragique dans son ensemble y demeura environ mille ans, s’étendant jusqu’au l’âge de fer I (env. 1000-510 av. J.C.).

C’est dans cette phase finale qu’eurent lieu une importante restructuration et la réutilisation sacrée des nuraghes, qui étaient à l’origine des maisons-forteresses. Dans les villages apparaissent avant tout des édifices sacrés, des petits joyaux architecturaux : des temples d’eau – comme l’édifice sacré de Su Tempiesu di Orune –, des temples à puits et sources d’eau, et des temples célestes. Les nuraghes sont des constructions creuses de pierres naturelles de forme carrée : chaque rocher fut placé de telle façon qu’il s’emboîte avec les autres, à partir du bas et en forme un cône. Cependant, il est bon de savoir qu’avec le temps, les nuraghes ont profondément changé de forme.

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe