LES DOMMAGES THEOLOGIQUES ET ANTHROPOLOGIQUES DE LA DEGRADATION DE  L’ENVIRONNEMENT. Réflexion d’Afrique
Last Updated Date : 2 septembre 2021
Published Date:20 août 2021

Introduction

« Nous ne pouvons pas vraiment nous connaître si nous n’avons pas appris auparavant la nature de tous les êtres vivants », écrivait saint Ambroise au IVe siècle. Trois siècles plus tôt, saint Paul avait tracé une ligne allant de la création au Créateur : « Depuis la création du monde, on peut voir avec l’intelligence, à travers les œuvres de Dieu, ce qui de lui est invisible : sa puissance éternelle et sa divinité. »[1] (Rm 1, 20). Le rapprochement de ces deux affirmations fait penser que la création est à la fois le moyen de la connaissance de nous-mêmes et le moyen de la connaissance de Dieu. Cet article vise à montrer comment la dégradation de l’environnement, en particulier l’extinction des espèces, conduit à un appauvrissement de l’imagination théologique et morale.

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe