LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX EN ASIE. Un regard sur le passé pour comprendre l’avenir
Last Updated Date : 14 juin 2021
Published Date:18 juin 2020

Au cours des dernières décennies, le dialogue interreligieux en Asie a été confronté à des défis pressants. Bien que de nombreux chefs religieux, organisations et penseurs se soient engagés de manière constructive et fructueuse, les religions, au niveau local, se limitent souvent à la coexistence plutôt qu’au dialogue ou à la collaboration. De plus, les tensions et les conflits, passagers ou prolongés, restent encore trop fréquents.

Deux raisons expliquent les difficultés rencontrées dans ce domaine. Premièrement, les conflits sont très rarement « simplement » religieux ; ils sont, en effet, généralement liés à des facteurs ethniques, politiques, économiques et sociaux. Deuxièmement, les croyants ont instinctivement tendance à mettre l’accent sur la spécificité de leurs croyances et de leur style de vie, plutôt que d’accepter que d’autres expériences de foi soient exprimées ensemble avec les leurs. Pourtant, chacun sait que le développement social, culturel et politique de l’Asie dépend en grande partie de la manière dont les traditions et les communautés religieuses de ce continent pourraient non seulement coexister mais aussi coopérer.

Dans cet article, nous essaierons d’offrir quelques perspectives sur l’avenir du dialogue interreligieux en Asie, en considérant en premier lieu « les racines du passé » et pas seulement l’expérience des dernières décennies. La distance peut nous aider à évaluer les problèmes sous un autre angle et à esquisser un genre de « projet » sur la façon dont un tel dialogue pourrait évoluer dans le contexte asiatique.

Bien que nous parlions du continent asiatique dans son ensemble, il sera utile de distinguer d’abord les expériences vécues en Asie du Sud de celles vécues en Asie du Nord. Cela nous aidera à identifier les problèmes actuellement en jeu avec plus de précision.

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe

 

Traduction sœur Pascale Nau

 

 

 

[1] M. J. Costelloe (éd.), The Letters and Instructions of Francis Xavier, St. Louis (OK), The Institute of Jesuit Sources, 1992, 142.

[2] Ibid., 327.

[3] Kōsuke Koyama, Waterbuffalo Theology, New York, Orbis Books, 1974, VII.

[4] Christian Conference of Asia, Living and Working Together with Sisters and Brothers of Other Faiths. An Ecumenical Consultation, Hong Kong, FABC, 1989, 80.

[5] Cf. B. Vermander, « La nascita di una teologia pan-asiatica. Sotto il segno dell’armonia », Civ. Catt. 2017 III 114-126.

[6] J. M. Francisco, « The Mediating Role of Narrative in Inter-religious Dialogue : Implications and Illustrations from the Philippine Context », dans : E. A. DeVido – B. Vermander (éds), Creeds, Rites and Videotapes : Narrating religious experience in East Asia, Taipei, Taipei Ricci Institute, 2004, 290 s.

[7] Cf. N. da Silva Gonçalves, « L’attività missionaria nei territori portoghesi d’Oltremare », Civ. Catt. 2018 III 241-255.

[8] Cf. C. Oliva, « Cina e liturgia in lingua nazionale. La missione di Niccolò Longobardo », Civ. Catt. 2018 II 546-557.

[9] Cf. C. Starr, Chinese Theology : Text and Context, New Haven, Yale University Press, 2016.