LE CAPITAL SOCIAL. Une ressource insipensable pour la qualité de vie
Published Date:17 juin 2020

L’être humain fait preuve d’une remarquable capacité de réaction face à des événements négatifs. Comme l’attestent certaines recherches, les conséquences d’un traumatisme dépendent en grande partie de la manière dont une personne le lit, de son monde de valeurs, et surtout de si elle se trouve seule à le faire ou si elle a quelqu’un à ses côtés en mesure de l’aider. L’homme est un être politique, affirmaient les anciens ; la dimension communautaire constitue l’une de ses principales formes de protection : « Les communautés qui possèdent un système de valeur robuste savent très bien affronter les désastres et les conflits violents[1]. »

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe