LA SYNODALITÉ ET LES « EXERCICES SPIRITUELS » DE SAINT IGNACE
Last Updated Date : 3 novembre 2023
Published Date:21 juillet 2023

Introduction

Le terme « synodalité » n’apparaît pas dans les Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola. Toutefois, un regard plus attentif à la méthode et la dynamique des Exercices révèle certains aspects clés d’une spiritualité qui soutient et nourrit cet élément. Puisque le Synode sur la synodalité, initié par le pape François, qui a conduit à une relecture et à une revisitation des sources chrétiennes fondamentales, a révélé plusieurs idées qui contribuent à la construction d’une spiritualité orientée dans cette direction, dans le présent article, nous considérerons aussi avec un regard nouveau les Exercices spirituels, pour voir si une spiritualité de la synodalité en émerge.

Le Synode sur la synodalité souligne trois termes : « participation », « communion » et « mission », comme l’affirme la Commission théologique internationale dans le document consacré à la synodalité elle-même[1]. La synodalité est une dimension essentielle de l’Église, qui est synodale de manière constitutive et non occasionnelle[2]. Cette vision était une réalité déjà perçue dans l’Église primitive, mais au fil des siècles d’autres conceptions ont pris une importance prépondérante. Vatican II, dans la Constitution dogmatique Lumen gentium (LG), a restauré un modèle antique d’Église, celui du peuple pèlerin de Dieu.

Le chapitre 4 de SVME, intitulé « La conversion en vue d’une synodalité renouvelée », souligne la nécessité d’acquérir une nouvelle conscience d’être Église. Il ne suffit pas de savoir dans l’abstrait que l’Église est synodale ; un pas de plus et plus important doit être franchi : un chrétien doit se sentir synodal[3], c’est-à-dire comme un participant actif à la vie de l’Église. L’acquisition d’une nouvelle conscience nécessite une médiation adéquate, celle d’une spiritualité qui la façonne[4]. La spiritualité qui se dégage des Exercices peut susciter cette prise de conscience chez ceux qui les pratiquent, à condition qu’ils acceptent d’entreprendre un cheminement.

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe