IL ÉTAIT UNE FOIS RADIO VATICAN-90 ans après l’inauguration
Last Updated Date : 2 mars 2021
Published Date:1 mars 2021

Le 12 février 2021 a marqué, jour pour jour, les 90 ans écoulés depuis l’inauguration de la nouvelle station de radio du Vatican par Pie XI avec un célèbre message radiophonique : « Écoutez, ô cieux … », construite à sa demande par Guglielmo Marconi et confiée aux soins du jésuite P. Giuseppe Gianfranceschi[1] comme premier directeur. La « mission » de Radio Vatican était claire dès le début : être un instrument au service du Pape pour son ministère de proclamation de l’Évangile au monde et comme guide de la communauté universelle de l’Église catholique. Cette mission a été maintenue au fil du temps et réaffirmée maintes fois par les papes, garantissant à l’institution une identité forte[2].

Cependant, au fil du temps, la « mission » s’est accomplie dans des situations historiques et ecclésiales très différentes. Il suffit de réfléchir un peu sur ce qui s’est passé au cours des 90 dernières années et qui s’est reflété dans la vie de Radio Vatican, non seulement quant à l’évolution du « contenu informationnel » mais aussi dans son mode d’être et de communiquer. Nous voulons donc tenter de mettre en lumière, décennie après décennie, les principales étapes de son fascinant cheminement.

La voix du Pape

Radio Vatican est née à une heure précise et pour l’utilisation d’une technologie précise. Elle est née en 1931, dans le cadre de la construction rapide du nouvel État de la Cité du Vatican, pour utiliser « la Radio », alors en plein développement et prometteuse, pour rendre possible des communications presque immédiates à grandes distances et sur de très vastes zones, au-delà des frontières entre les nations et les difficultés de transport. La station de radio construite par Marconi est à la pointe de la technologie de l’époque et capable de fournir des services télégraphiques et radiophoniques de manière totalement indépendante de l’Italie. Grâce aux ondes courtes, dans un « éther » encore pas trop encombré de transmissions innombrables, on pouvait aussi l’entendre, avec une puissance assez faible, sur d’autres continents.

Au début de son existence, Radio Vatican était l’instrument grâce auquel les catholiques du monde pouvaient pour la première fois écouter directement la voix du Pape. Ils pouvaient non seulement pour lire sa parole écrite, mais aussi entendre la voix vive du Pasteur universel, avec son timbre caractéristique. Cette nouvelle expérience de la présence du Pape a suscité, chez les auditeurs, de l’enthousiasme et de l’émotion ainsi qu’un sentiment d’union plus fort avec lui. C’est l’un des secrets de la force et du charme de la radio : la voix humaine pure, la voix incomparable de la personne aimée, sans la distraction des images, non seulement atteint ton esprit, mais descend jusqu’à ton cœur.

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe

 

 

[1] Cf. F. Lombardi, « Un gesuita verso il Polo Nord. Il p. Gianfranceschi al seguito della spedizione del dirigibile “Italia” », Civ. Catt. 2021 I 176-187.

[2] Deux volumes ont été consacrés à l’histoire de Radio Vatican : F. Bea – A. De Carolis, Ottant’anni della Radio del Papa, 2 vols, Cité du Vatican, LEV, 2011.

[3] Le P. Koprowski est décédé à Varsovie le 29 janvier 2021, quelques jours avant la publication de cet article. Il avait fortement encouragé l’auteur à l’écrire et lu et apprécié le manuscrit. C’est pourquoi nous le dédions à sa chère mémoire.