FOI ET GNOSE
Published Date:17 juin 2020

Lorsque nous avions traité de la gnose il y a quelques années[1], nous avions clairement mis en doute deux opinions contemporaines à son sujet. Les catholiques qui se plaignent de la mauvaise réception de Vatican II ou de son refus dans certaines parties de l’Église interprètent les positions anti-gnostiques actuelles comme le paravent derrière lequel se cache la résistance intégriste au Concile. Pour les agnostiques, en revanche, ces positions expriment la prise de conscience de l’échec de ces catholiques qui considèrent que l’enseignement du magistère de l’Église est ignoré dans l’espace public et pour cela ils ont inventé l’épouvantail de la gnose. Les deux sont des opinions dangereuses tant sur le plan culturel que théologique. Nous voulons ici réitérer le danger pour la foi de la renaissance de la gnose.

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe