DIFFUSER UN MESSAGE D’ESPÉRANCE
Published Date:11 octobre 2023
Articles Gratuits

Au moment de prendre mes fonctions comme directeur de La Civiltà Cattolica, conscient de la responsabilité qui m’a été confiée, je me tourne tout d’abord vers nos abonnés et nos lecteurs, en les remerciant de leur confiance et leur soutien. Le Collège des écrivains, avec son rôle irremplaçable dans l’orientation de la revue, les auteurs, le personnel administratif et le rédacteur en chef sont au service de nos abonnés et de nos lecteurs. Ils sont au cœur de notre travail quotidien et forment une communauté avec laquelle nous souhaitons renforcer les liens et approfondir la connaissance mutuelle.

 

À nos abonnés et lecteurs, nous voulons offrir une revue fidèle à son histoire, attentive aux enjeux de notre temps et ouverte sur l’avenir. Cela signifie que nous continuerons à nous engager dans une lecture chrétienne de la société contemporaine, en harmonie fidèle et créative avec les positions du Pontife romain et du Saint-Siège. C’est cette identité, particulière et reconnaissable, qui nous définit comme une revue culturelle, qui a près de 175 ans d’histoire.

La Civilta Cattolica souscrire

 

Dans un monde divisé et blessé, qui a besoin de guérison, de paix et de réconciliation, La Civiltà Cattolica s’engage à diffuser un message d’espoir, fondé sur une lecture approfondie de la réalité qui nous entoure et sur le désir de contribuer à la résolution des problèmes auxquels l’humanité est confrontée. Regarder loin et avoir le courage des grands horizons, sans nous laisser perdre par les incertitudes du monde dans lequel nous vivons, fait partie de notre mission. Notre regard est celui de la catholicité et donc de l’universalité. S’il est vrai que notre regard est, en un certain sens, « romain », il n’en est pas moins vrai que cette caractéristique nous offre un large point d’observation et la possibilité d’une rencontre fructueuse entre le « centre » et les « périphéries ». Un signe de cette rencontre est l’internationalité, la diversité linguistique et la présence dans le monde numérique dont La Civiltà Cattolica s’est enrichie ces dernières années. Le père Antonio Spadaro, qui a dirigé la revue pendant 12 ans, est le principal responsable de cet élan novateur, et c’est à lui que va ma reconnaissance et notre gratitude pour avoir osé ouvrir de nouvelles voies à la rencontre de nouveaux lecteurs.

 

Conscients de la diversité et de la complexité des enjeux contemporains, nous voulons continuer à être une revue qui s’adresse à tous. Ainsi, dans notre attention au monde et notre dialogue avec les cultures d’aujourd’hui, nous sommes au service d’une Église capable d’accompagner les personnes déçues, incomprises, celles qui se sentent exclues, les plus pauvres, celles qui ont besoin d’être entendues et consolées. Nous sommes au service d’une Église courageuse, forte de ses convictions et joyeuse en les présentant et, en même temps, d’une Église humble, consciente de ses propres limites, capable de reconnaître les richesses des autres et disposée à écouter et à établir des canaux de rencontre et de communication. Nous sommes et voulons être au service d’une Église qui stimule et respecte ceux qui cherchent sincèrement la vérité, qui pour nous est le Christ lui-même ; nos talents et nos ressources, acceptés avec gratitude, sont au service de sa mission.

 

La Civiltà Cattolica, en tant qu’œuvre culturelle de la Compagnie de Jésus, fait siennes les préférences apostoliques universelles formulées par le Père Arturo Sosa, Supérieur général de la Compagnie de Jésus, avec qui la revue entretient un lien particulier. Ces préférences sont définies comme suit : 1) « montrer le chemin vers Dieu à travers les Exercices Spirituels et le discernement » ; 2) « marcher avec les pauvres, les exclus du monde, blessés dans leur dignité, par une mission de réconciliation et de justice » ; 3) « accompagner les jeunes dans la création d’un avenir d’espérance » ; 4) « collaborer dans le soin de la Maison Commune ». Non moins important est la disposition à reconnaître que la collaboration avec d’autres est la manière dont la Compagnie de Jésus remplit les missions qui lui sont confiées aujourd’hui, avant tout en raison de la richesse qu’elle exprime. Par conséquent, il faut réaffirmer notre volonté de collaboration, non seulement mais en particulier, avec les revues culturelles et les institutions académiques dirigées ou confiées à la Compagnie de Jésus.

 

Ce numéro de La Civiltà Cattolica est publié alors que se déroule la XVIe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques, consacrée à la réflexion sur le caractère synodal de l’Église. Notre souhait, en priant pour les participants au Synode et les saluant, est de renforcer la conscience que l’Église est le peuple de Dieu qui, reconnaissant pour les dons reçus du Père, marche ensemble, guidé par l’Esprit Saint. Dans ce cheminement ensemble, nous sommes enrichis par l’écoute mutuelle et par l’espérance partagée, et unis par l’engagement de témoigner joyeusement de la présence du Christ ressuscité au milieu de nous.

 

À La Civiltà Cattolica, nous ressentons le même besoin de nous écouter les uns les autres et de marcher ensemble, en impliquant la communauté des lecteurs de la revue et la communauté de ceux qui la rêvent et la construisent chaque jour. Nous serons ainsi fidèles à ce que le pape François nous a demandé, le 11 février 2017, dans ses vœux pour notre numéro 4000 : « Que [La Civiltà Cattolica] continue d’être une revue de pont, de frontière et de discernement ».