DÉSÉQUILIBRE DU GOÛT ÉVANGÉLIQUE. François au peuple de Dieu en Allemagne
Last Updated Date : 5 février 2021
Published Date:3 juin 2020

L’Église allemande est dans une phase de préparation pour son chemin synodal[1], et le pape François a voulu partager, avec sa lettre[2], l’inquiétude de ses frères et sœurs « pour l’avenir de l’Église en Allemagne » (Introduction).

Dans notre article, plutôt que de commenter la lettre du Pape, nous nous limiterons à mettre en lumière quelques points de style et de contenu qui peuvent aider à faire une lecture contextualisée et fructueuse.

La lettre est écrite en espagnol, dans le style fraternel et simple de François. C’est une lettre tout à fait personnelle : 13 paragraphes de longueur différente, numérotés en succession, dans lesquels le Pape exprime sa pensée avec concision, puis fait un pas en avant, en reprenant – sous forme de petits résumés – les fils qui s’entrelacent dans son message.

Comme pasteur de toute l’Église, qui a la mission de marcher tantôt devant, tantôt derrière, et parfois au milieu du troupeau, en ce moment particulier, il veut clairement se mettre « aux côtés » de l’Église allemande. Le Pape écrit : « Je voudrais offrir mon soutien, être plus proche de vous, pour marcher à vos côtés et encourager la recherche pour répondre avec parresia à la situation actuelle » (Introduction).

Les défis auxquels l’Église allemande doit faire face en rapport avec des questions telles que le populisme, la morale sexuelle, le célibat des prêtres et la diminution de la pratique sacramentelle relèvent du domaine public.

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe