Revue de culture fondée
en 1850

« ILS CRURENT EN LE SEIGNEUR ET EN MOÏSE » (Ex 14)
Partagez cet article       
Le passage de la mer est certainement un des textes les plus importants de toute la Bible. C’est en effet un texte fondateur, le texte qui raconte la naissance des fils d’Israël en tant que peuple. Il est vrai que la tradition a fait remonter leur origine première à Abraham, qui a été appelé le père des croyants et reste donc pour nous le premier modèle de ceux qui partagent sa foi. Abraham est donc la figure tutélaire sous laquelle placer l’année de la foi. Pourquoi donc ne pas commencer par lui ?

Une des raisons est qu’Abraham était seul et que nous ne le sommes pas : nous faisons partie d’un peuple, du peuple des croyants. Et c’est à l’intérieur de ce peuple que nous avons reçu la foi, que nous la vivons et la partageons. Nous la vivons et la partageons souvent dans la nuit, surtout depuis que s’est imposée la désaffection de la foi chez la plupart des membres de notre peuple, jusqu’à l’intérieur de nos familles. Revivre l’épreuve de la foi de nos pères, appelés des ténèbres de l’esclavage à la lumière de la liberté, pourra nous aider à repasser avec eux par le chemin de mort qu’ils ont emprunté pour resurgir à une vie nouvelle.

Le passage de la mer en Ex 14 se présente comme un drame en trois actes. Étant donné l’année dans laquelle nous sommes, nous le lirons sous l’angle de la foi.
© laciviltacattolica.fr 2024
Suivez-nous       
Cliquez ici pour vous désabonner