INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET PERSONNE HUMAINE. Perspectives chinoises et occidentales
Partagez cet article :
 
Du 3 au 5 avril dernier, un séminaire sur invitation consacré à l’intelligence artificielle (IA), sponsorisé par le China Forum for Civilizational Dialogue (une organisation née de l’engagement commun de La Civiltà Cattolica et de l’université de Georgetown) et du Conseil pontifical pour la culture, s’est tenu à l’Université Santa Clara (Silicon Valley, Californie). L’événement fut organisé à l’initiative Tech & the Human Spirit de l’Université de Californie.

La réunion a rassemblé, en plus des deux auteurs des présentes réflexions, onze participants, des chercheurs venus de Chine, des États-Unis et de l’Europe, pour examiner comment les grands changements en cours posent des défis aux traditions chrétienne et confucéenne, ainsi qu’à d’autres traditions religieuses et séculières.

Les énormes progrès réalisés au cours des dix dernières années dans le domaine de l’IA marquent une discontinuité historique. La Chine et l’Occident viennent tout juste de commencer à en prendre conscience. À long terme, la révolution IA pourrait redéfinir plusieurs questions philosophiques fondamentales : si les machines dépassent l’intelligence humaine, qu’en est-il de l’unicité, de la dignité et de la liberté humaines ? Les ordinateurs vont-ils devenir « conscients » et « créatifs » ? Et s’ils le sont, comment notre conception de la culture sera-t-elle transformée ?
Obtenez l'édition numérique de La Civiltà Cattolica et lisez les meilleurs chercheurs de l'Église qui interprètent l'histoire, la politique, la culture, la science et l'art à la lumière de la foi chrétienne.
© laciviltacattolica.fr 2021