PASTORALE SOCIALE DE L’ÉGLISE ET CONFLITS
Partagez cet article :
 
Que peut faire l’Église face aux défis liés à l’environnement et à la pollution, au travail et à son exploitation ? Comme on le sait, le sujet de l’environnement a été ramené au centre des agendas politiques par la grève des étudiants du monde entier lancée par la suédoise Greta Thunberg, le 15 mars dernier. De nombreux jeunes ont envahi les places et les rues de 1 769 villes pour réaffirmer avec leurs slogans qu’il n’existe pas de « planète B » et que « notre avenir » est en jeu. En Italie seulement, il y eut 208 manifestations – la plus impressionnante à Milan –, au cours desquelles résonnaient les paroles péremptoires de Greta : « Cette manifestation a lieu aujourd’hui parce que les politiciens nous ont abandonnés ».

Après la Conférence de Kyoto sur le climat de 1997, beaucoup de réunions internationales ont été tenues et de nombreux traités ont été signés, mais en 22 ans, il y a eu peu de progrès : la hausse des températures provoque des changements climatiques de plus en plus perceptibles, tandis que des typhons, des inondations et des sécheresses dévastent des régions de plus en plus étendues de la planète.

Selon le rapport des Nations Unies sur l’état de la planète, publié par le Global Environment Outlook (GEO), 25% des décès prématurés et des maladies dans le monde sont liés à la pollution causée par l’homme.
Obtenez l'édition numérique de La Civiltà Cattolica et lisez les meilleurs chercheurs de l'Église qui interprètent l'histoire, la politique, la culture, la science et l'art à la lumière de la foi chrétienne.
© laciviltacattolica.fr 2021