L’ÉVANGÉLISATION SELON SAINT PAUL
Partagez cet article :
 
Saint Paul est l’apôtre par excellence. Quand on pense évangélisation et vie missionnaire, on pense à lui. Homme des grandes villes, il a vécu parmi les capitales de province de l’est de l’Empire romain (Éphèse, Corinthe, Antioche, Thessalonique). Né en diaspora, il a séjourné à Jérusalem pour ses études de pharisien. Juif de haute naissance, il a été éduqué au meilleur de la culture juive hellénistique. D’abord persécuteur des chrétiens et homme ‘irréprochable’ selon la Loi de Moïse (Ph 3,6), il devient chrétien vers 33/34.

Trois choses nous sont dites par Luc dans les Actes que Paul ne nous dit pas lui-même. Primo, qu’il était de Tarse. Le niveau culturel de Paul est cohérent avec cette ville d’origine. Paul était d’une famille aisée. Il avait reçu, d’abord dans la capitale de la Cilicie, ville universitaire aux écoles philosophiques florissantes, une excellente formation hellénistique, qui incluait la maitrise de la rhétorique et des éléments fondamentaux de la culture grecque.

Deuxièmement, fait rare à l’époque, il était par sa famille citoyen romain de naissance. Paul écrira aux Corinthiens : « ce qui dans le monde est sans naissance et ce que l’on méprise, voilà ce que Dieu a choisi » (1 Co 1,28). C’était sans doute vrai de la majorité des chrétiens de Corinthe mais Paul lui-même, par sa famille, son éducation et sa formation intellectuelle, appartenait à l’élite de l’Empire.
Obtenez l'édition numérique de La Civiltà Cattolica et lisez les meilleurs chercheurs de l'Église qui interprètent l'histoire, la politique, la culture, la science et l'art à la lumière de la foi chrétienne.
© laciviltacattolica.fr 2021