DÉSÉQUILIBRE DU GOÛT ÉVANGÉLIQUE. François au peuple de Dieu en Allemagne
Partagez cet article :
 
L’Église allemande est dans une phase de préparation pour son chemin synodal, et le pape François a voulu partager, avec sa lettre, l’inquiétude de ses frères et sœurs « pour l’avenir de l’Église en Allemagne ».

Dans notre article, plutôt que de commenter la lettre du Pape, nous nous limiterons à mettre en lumière quelques points de style et de contenu qui peuvent aider à faire une lecture contextualisée et fructueuse.

La lettre est écrite en espagnol, dans le style fraternel et simple de François. C’est une lettre tout à fait personnelle : 13 paragraphes de longueur différente, numérotés en succession, dans lesquels le Pape exprime sa pensée avec concision, puis fait un pas en avant, en reprenant – sous forme de petits résumés – les fils qui s’entrelacent dans son message.

Comme pasteur de toute l’Église, qui a la mission de marcher tantôt devant, tantôt derrière, et parfois au milieu du troupeau, en ce moment particulier, il veut clairement se mettre « aux côtés » de l’Église allemande. Le Pape écrit : « Je voudrais offrir mon soutien, être plus proche de vous, pour marcher à vos côtés et encourager la recherche pour répondre avec parresia à la situation actuelle ».
Obtenez l'édition numérique de La Civiltà Cattolica et lisez les meilleurs chercheurs de l'Église qui interprètent l'histoire, la politique, la culture, la science et l'art à la lumière de la foi chrétienne.
© laciviltacattolica.fr 2021