UNE ÉGLISE QUI FRÉQUENTE L’AVENIR. Le Synode des évêques sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel
Partagez cet article :
 
Il pleuvait le 30 juillet 2016 à Cracovie, ville où se tenait la Journée mondiale de la jeunesse. Le pape, comme cela est souvent le cas lors de ses voyages, a rencontré un groupe de 28 jésuites au siège archiépiscopal. S’exprimant dans ce contexte, il a conclu : « Aujourd’hui, l’Église a besoin de grandir dans le discernement. » Deux mois plus tard, le 6 octobre 2016, il a déclaré que la XVe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques se déroulerait à Rome du 3 au 28 octobre 2018, sur le thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ».

Il est important de noter que l’Instrumentum laboris (IL), c’est-à-dire le document de base sur lequel s’est appuyée la discussion du Synode, s’ouvre précisément en parlant du discernement. « Nous reconnaissons — lisons-nous — dans le discernement une manière d’être au monde, un style de vie, une attitude fondamentale, et en même temps une méthode de travail, un parcours à accomplir ensemble, qui consiste à regarder les dynamiques sociales et culturelles dans lesquelles nous sommes plongés avec le regard du disciple. » (IL 2) Pour le pape François, les deux thèmes — jeunes et discernement — sont toujours liés : ils s’éclairent réciproquement. Il faut le savoir pour comprendre la signification du choix du thème de l’Assemblée des évêques.
Obtenez l'édition numérique de La Civiltà Cattolica et lisez les meilleurs chercheurs de l'Église qui interprètent l'histoire, la politique, la culture, la science et l'art à la lumière de la foi chrétienne.
© laciviltacattolica.fr 2021