LE PARCOURS DE L’INSTITUT THÉOLOGIQUE JEAN-PAUL II. Théologie et mission ecclésiale
Partagez cet article :
 
L’impulsion de renouveau que le pape François donne à la vie des croyants concerne toutes les dimensions de la communauté ecclésiale et atteint les différents domaines de la vie de l’Église. Bien que l’on sous-estime souvent l’importance que le Pape attribue à la théologie, le sérieux et la rigueur de la compréhension de l’expérience de la foi lui tiennent très à cœur. À plusieurs reprises, François a insisté sur la nécessité d’une réflexion théologique qui se développe de manière organique, aussi bien au niveau académique que sous des formes institutionnellement structurées.

Le Pape a illustré, en diverses occasions, les aspects qu’il considère comme les plus importants dans l’élaboration de la pensée qui entend rendre raison de la foi. Déjà dans l’exhortation apostolique post-synodale Evangelii gaudium (EG), document programmatique de son pontificat, il a noté que le service des théologiens fait « partie de la mission salvifique de l’Église. Mais il est nécessaire, qu’à cette fin, ils aient à cœur la finalité évangélisatrice de l’Église et de la théologie elle-même, et qu’ils ne se contentent pas d’une théologie de bureau » (EG 133).

C’est pourquoi la notion de miséricorde est centrale, car elle est au cœur de la révélation de Dieu en Jésus-Christ. Le Pape a écrit aux professeurs de l’Université pontificale catholique d’Argentine : « Je vous encourage à étudier comment, dans les diverses disciplines – la dogmatique, la morale, la spiritualité, le droit et ainsi de suite – peut se refléter le caractère central de la miséricorde ».
Obtenez l'édition numérique de La Civiltà Cattolica et lisez les meilleurs chercheurs de l'Église qui interprètent l'histoire, la politique, la culture, la science et l'art à la lumière de la foi chrétienne.
© laciviltacattolica.fr 2021