LES CHRÉTIENS DANS LES EMPIRES CALIFAUX
Partagez cet article :
 
Pour comprendre la situation actuelle des communautés chrétiennes dans les régions du Moyen-Orient, il est certainement nécessaire d’étudier, en parcourant des siècles d’histoire, les façons dont l’islam a organisé institutionnellement les relations entre les différentes confessions religieuses – en particulier avec le christianisme – présentes dans son vaste Empire. C’est un problème auquel l’Islam a dû faire face très tôt, car le prophète Mahomet, en organisant la communauté musulmane naissante, a aussi dû légiférer sur les relations à avoir avec les juifs et les chrétiens qui avaient vécu pendant des siècles dans la péninsule arabique, donc avant même le début de la « grande conquête » qui a changé à jamais le visage de la rive sud de la Méditerranée et des régions de l’ancien croissant fertile.

Tout d’abord, il faut éviter de faire une lecture trop irénique et linéaire de l’histoire du christianisme antique dans les régions du Moyen-Orient et du Maghreb et en considérant, comme on le fait souvent, l’islam des origines – fortement motivé, sur le plan religieux et politique, à se développer en dehors de la péninsule arabique – comme une force destructrice et toujours oppressive à l’égard du christianisme et des chrétiens.

En fait, le christianisme oriental s’était depuis longtemps divisé en différentes confessions, sur la base de disputes théologiques à forte signification politique. Ce fait a certainement favorisé la conquête musulmane de ces territoires à partir du 7ème siècle ; les divisions entre chrétiens se sont alors largement poursuivies dans ces régions même après la domination islamique.
Obtenez l'édition numérique de La Civiltà Cattolica et lisez les meilleurs chercheurs de l'Église qui interprètent l'histoire, la politique, la culture, la science et l'art à la lumière de la foi chrétienne.
© laciviltacattolica.fr 2021