QUEL FUTUR POUR L’EUROPE ?
Partagez cet article :
 
La crise liée au Covid-19 a remis au premier plan une question clef des dernières années – et au fond la seule question capitale de nos pays d’Europe occidentale : y a-t-il encore un futur pour l’Union européenne ? Pour cette Union qui donne un poids et une colonne vertébrale à une Europe géographique plus difficile à définir. Peut-on encore entendre les paroles que le Seigneur inspirait au prophète Jérémie au temps de l’exil et du désespoir : « Il y a une espérance pour ton avenir – oracle du Seigneur » (Jr 31,17a) ? Face aux critiques et aux méfiances, peut-on imaginer un avenir crédible sans l’Union européenne ? Cette union n’est-elle pas le seul outil politique, plus qu’économique, pour que l’Europe n’entre pas définitivement dans les marges de l’histoire mondiale ? Ne devrait-elle pas avoir aussi une dimension culturelle et spirituelle ?

Les soubresauts de l’aide communautaire, au moment où l’effondrement économique lié au virus commençait à se dessiner, ont suscité le doute chez beaucoup de gens qui étaient jusque-là plutôt europhiles. Les eurosceptiques jubilent et brandissent leur ‘solution’ de repli sur la sphère nationale comme étant la seule possible. Les europhiles répètent que les solutions et les réponses doivent être européennes et coordonnées pour être efficaces mais le refrain semble bien usé. Peut-on discerner des raisons d’espérer ?
Obtenez l'édition numérique de La Civiltà Cattolica et lisez les meilleurs chercheurs de l'Église qui interprètent l'histoire, la politique, la culture, la science et l'art à la lumière de la foi chrétienne.
© laciviltacattolica.fr 2021