Revue de culture fondée
en 1850

CONTRE LA « PENSÉE ISOLÉE » Le voyage apostolique de François au Bahreïn
Partagez cet article       
Le jeudi 3 novembre 2022, à 9 h 40, le vol papal – avec à son bord François, les membres de son entourage et les journalistes accrédités – a quitté l’aéroport de Fiumicino pour Awali Bahrain, où il a atterri à 16 h 45 (heure locale), à Sakhir Air Base.

Après avoir traversé le finger, le Pape a été accueilli par le Roi, Sa Majesté Hamad bin Isa Al Khalifa, le Prince héritier et le Premier ministre, trois autres fils du Roi et un petit-fils. De là, ils ont rejoint le Royal Hall, où a eu lieu une brève rencontre privée, à l’issue de laquelle les souverains et le Pape ont brièvement salué le Grand Imam d’al-Azhar, Ahmad Muhammad Al-Tayyeb.

Bahreïn est un petit État insulaire, composé d’un archipel de 33 îles au large de la côte est de l’Arabie saoudite et au nord de la péninsule du Qatar, dans le Golfe. Bahreïn signifie « Royaume des deux mers » en langue arabe.

Son territoire était un important carrefour commercial entre la Mésopotamie et l’Inde, habité par les Carmates, un groupe ismaélite appartenant au courant chiite de l’islam, qui s’est installé en Arabie orientale à partir de la fin du ixe siècle. Après avoir été dominé par les Portugais, les Perses, les Turcs et les Britanniques, Bahreïn a finalement obtenu son indépendance en 1971. La nouvelle Constitution, promulguée le 14 février 2002 et révisée en 2012, a transformé l’émirat en une monarchie constitutionnelle dotée d’un parlement élu de 40 membres. Il accorde aussi d’amples pouvoirs au souverain.
© laciviltacattolica.fr 2024
Suivez-nous       
Cliquez ici pour vous désabonner