Revue de culture fondée
en 1850

LA RÉFORME DE LA CURIE : LES « COLLABORATEURS » APOSTOLIQUES
Partagez cet article       
Possédons-nous, à propos des collaborateurs de Pierre, des données qui pourraient alimenter une analogie entre eux et la Curie romaine ? Les lettres de Paul apportent-elles la preuve de l’existence d’une multiplicité de « collaborateurs » capable de fournir une vision qui illumine la réalité de la Curie et sa réforme ? Où pouvons-nous trouver quelques précédents, ou tout au moins quelque analogie antique capable de fournir une intuition pour illuminer, au niveau théologique, une réforme de la Curie romaine qui aille au-delà de simples changements légaux et d’une restructuration bureaucratique ?

Les Épîtres de Paul, les Actes des apôtres ainsi que d’autres sources néo-testamentaires font référence au rôle de guide apostolique exercé par Pierre, Paul et d’autres personnes dans l’Église des origines.

Pierre lui-même quitta Jérusalem pour prêcher, par exemple, à Lod et à Jaffa (cf. Ac 9,32-43), mais nous savons bien peu de chose sur son activité missionnaire hors de Palestine. Sa visite à Antioche provoqua la fameuse divergence avec Paul (cf. Ga 2,11-21) ; selon la tradition, il devint par la suite le chef (« évêque ») de l’Église d’Antioche. Il se peut qu’il se soit rendu à Corinthe (cf. 1 Co 1,12). Il existe une probable référence à son activité à Rome (cf. Rm 15,20), où il fut martyrisé, vraisemblablement en 64 apr.
© laciviltacattolica.fr 2024
Suivez-nous       
Cliquez ici pour vous désabonner