Revue de culture fondée
en 1850

L’ENTREPRISE, LA SOCIÉTÉ ET LA COMMUNAUTÉ HUMAINE
Partagez cet article       
Comme la famille, l’association religieuse, l’équipe de jeu et de travail, l’Église ou la firme, le « vivre ensemble » cherche encore sa bonne formule quelque part entre la ‘société’ et la ‘communauté’. En fait, communauté ou société n’est pas une alternative, prétendait Jürgen Habermas. Dans toute vie humaine, il faut les deux.

Certes, notre monde organisé a tendance à exclure toute référence à la communauté au seul profit de la société. La société, avec ce qu’elle suppose d’institutions, d’organisations et de règles, complète nécessairement, de par son caractère politique, la communauté. Le déficit de la communauté est qu’elle ne semble connaître que les rapports interindividuels, les relations d’amitié – cette vertu civique des Grecs – où les sentiments et l’entraide gratuite joue plus que les transactions, rationnelles sinon toujours calculables. Du coup, dans le monde libéral d’aujourd’hui, la communauté est reléguée dans les marges, comme une affaire purement privée. En fait, toute entreprise dans laquelle une collaboration de plusieurs est nécessaire doit combiner les caractères de la communauté avec ceux de la société. Mais comment faire ?

« On doit tendre à faire de l’entreprise une véritable communauté humaine, qui marque profondément de son esprit les relations, les fonctions et les devoirs de chacun de ses membres » écrivait déjà en 1961 le pape Jean XXIII dans sa lettre encyclique Mater et Magistra. Trente ans plus tard, en 1991, à l’occasion du centième anniversaire de l’encyclique séminale Rerum Novarum du pape Léon XIII, Jean-Paul II rappelle que « l’entreprise ne peut être considérée seulement comme une ‘société de capital’ ; elle est en même temps une ‘société de personnes’, dans laquelle entrent de différentes manières et avec des responsabilités spécifiques ceux qui fournissent le capital nécessaire à son activité et ceux qui y collaborent par le travail. »

Faire de toute entreprise une communauté humaine, tel est l’enjeu. Pourquoi ? et comment l’entreprise qui s’est développée dans la forme d’une société peut-elle devenir une communauté ?
© laciviltacattolica.fr 2024
Suivez-nous       
Cliquez ici pour vous désabonner