RENDRE LE CHRISTIANISME PLUS CHINOIS ? Perspectives pastorales
author

Ces trois dernières années, le leadership chinois a demandé de manière répétée aux religions présentes sur le territoire chinois de se « siniser » (zhongguohua). Qu’entend-on par ce terme ? Les traducteurs de documents officiels se trouvent en difficulté lorsqu’ils cherchent à transmettre la signification d’un terme comme zhongguohua. Par exemple, la traduction de l’intervention de Xi Jinping pour l’ouverture du XIXe Congrès du Parti communiste chinois (PCC) en octobre 2017 rapporte : « Nous appliquerons intégralement la politique fondamentale du Parti en matière d’affaires religieuses, veillerons à ce que les religions se conforment mieux aux réalités chinoises, et travaillerons activement à aider les religions à s’adapter à la société socialiste. » Dans ce cas, zhongguohua est traduit par « se conformer aux réalités chinoises ».

READ MORE..
« JE SUIS UNE MISSION » : vers le Synode des jeunes
author

Le prochain Synode sur les jeunes a pour thème principal le discernement vocationnel. Lorsque l’on entend le terme « vocation », la première chose qui vient tout de suite à l’esprit est la vocation à la « vie consacrée ». Mais l’appel de Dieu est plus large : il ne se limite pas aux formes « parfaites ». Il est aussi l’humble et permanente vocation universelle à la « joie de l’amour » que le Père adresse à tous, chaque fois qu’il sort pour inviter à travailler dans sa vigne. Le Seigneur nous appelle avec la même espérance à chaque étape et à chaque moment de notre vie, et son appel résonne avec une intensité particulière dans le cœur des jeunes. Pour pouvoir écouter cet appel et choisir le type de service au sein duquel l’amour se concrétise, il est nécessaire de grandir dans la pratique du discernement spirituel.

L’Église entre, à son tour, dans la dynamique du discernement, propre soit au disciple, soit au maître, pour inviter tous les jeunes, sans exception, à accomplir ce très beau devoir : écouter l’appel, choisir et suivre la vocation. Elle l’exprime ainsi : « l’Église a décidé de s’interroger sur la façon d’accompagner les jeunes à reconnaître et à accueillir l’appel à l’amour et à la vie en plénitude. Elle souhaite également demander aux jeunes eux-mêmes de l’aider à définir les modalités les plus efficaces aujourd’hui pour annoncer la Bonne Nouvelle. »

READ MORE..