Revue de culture fondée
en 1850

BAPTÊME ET SYNODALITÉ : Appel à un style de vie de conversion permanente
Partagez cet article       
Dans le discours que le pape François a prononcé au début du processus du Chemin synodal 2021-24, il s’est exprimé en termes très forts sur le baptême, le définissant comme « la seule origine », « notre source de vie, que découle l’égale dignité des enfants de Dieu » et « la carte d’identité ». Puis, il a conclu que le baptême implique « une réelle participation de tout le Peuple de Dieu » à la vie ecclésiale et que ceux qui ont des tâches de ministère ecclésial ont la responsabilité de la faciliter : « Tous doivent participer : c’est un engagement ecclésial indispensable ! ».

Reconnaître et embrasser la signification essentielle et fondamentale du sacrement du baptême peut réellement contribuer au développement d’une ecclésiologie synodale. Puisque les baptisés partagent la même dignité et la même mission d’évangéliser le monde, ce sacrement peut aider à trouver un meilleur équilibre entre les pratiques ecclésiales plutôt centrées sur le caractère pyramidal et d’autres charismatiques, complémentaires et participatives. Cela correspondrait à la définition de l’Église comme ierarchica communio, comme l’enseigne le Concile Vatican II dans Lumen gentium, nos 21-22. En outre, la dimension mystique d’être revêtu du Christ et oint de l’Esprit et la dimension éthico-spirituelle de l’engagement à vivre une vie nouvelle élargissent la synodalité, qui en fait un style de vie caractérisé par une conversion personnelle constante au service, à la communion et à la prière, et d’ouverture aux surprises de Dieu.
© laciviltacattolica.fr 2024
Suivez-nous       
Cliquez ici pour vous désabonner