Revue de culture fondée
en 1850

VERS UNE ÉGLISE SYNODALE
Partagez cet article       
L’ecclésiologie de la communion exposée dans Lumen gentium représente une prémisse théologique fondamentale pour une herméneutique adéquate de la synodalité. La réforme des structures ecclésiales vers lesquelles le pape François oriente l’Église semble poursuivre l’intention de traduire l’orthodoxie théologique en orthopraxis pastorale : non pas la projection d’idées préconçues sur la réalité et sur la vie de l’Église, mais la recherche d’une unité qui suppose la pluralité des contextes, des cultures et des identités, et dans laquelle l’instrument de la collégialité se met à l’écoute de tout le « Peuple de Dieu », à partir d’une attention préférentielle à la promotion humaine des pauvres et à la sauvegarde de la création. L’auteur est Sous-secrétaire de la Section des Migrants et des Réfugiés du Dicastère au service du développement humain intégral.

Lorsque le terme « synodalité» est appliqué à l’Église, il ne sert pas à désigner un simple processus de décision qui conduit à un choix, à discuter d’une disposition ou à publier une disposition, comme toute autre prise de décision collaborative. Le mot désigne plutôt un trait fondamental de l’identité ecclésiale : sa dimension de communion primordiale, sa mission évangélisatrice essentielle, placée sous la direction de l’Esprit Saint.
© laciviltacattolica.fr 2024
Suivez-nous       
Cliquez ici pour vous désabonner