« ANDREÏ RUBLEV », UNE PASSION RUSSE DU XVe SIECLE
Published Date:28 mai 2020

Moine et peintre contemporain de notre Fra Angelico, mais ayant vécu dans un contexte socioculturel complètement différent, Andreï Rublev (env. 1370 — env. 1430) élève à son niveau le plus élevé la recherche séculaire de la peinture russe qui, dans le cadre de la tradition byzantine, rigide et hiératique, offrait le son d’une voix modulée, originale, capable d’adhérer aux exigences expressives d’une nouvelle époque, qui n’était peut-être encore pas vécue entièrement, mais qui était en quelque sorte pressentie et annoncée.

This article is reserved for paid subscribers. Please subscribe to continue reading this article
Subscribe